31 oct. 2013

Mousse de foies de volaille au Porto

Je me suis laissée séduire par la recette de mousse de foie de volaille de Jérôme Ferrer, chef canadien.





C'est la première fois que je cuisine des foies , et la première fois que je fais de la charcuterie , et je peux vous dire que je suis hyper-satisfaite du résultat!

Cette recette ne nécessite aucun ingrédient introuvable, ni onéreux, elle ne présente aucune difficulté et le résultat est top! Il faut juste s'y prendre la veille pour la marinade des foies.

J'ai adapté la quantité au poids des foies que j'ai achetés. 

Il est important de recouvrir la mousse de gélatine( de votre choix) afin qu'elle ne s'oxyde pas au contact de l'air. Ici, la gelée au porto apporte une grande finesse de goût.





J'ai présenté cette mousse en bloc en chemisant un petit moule à cake pour faciliter le démoulage. Vous pouvez aussi la présenter en ramequins individuels. 
Mon moule n'avait une contenance de 400 ml, ce qui était limite, pour une belle couche de gélatine, aussi, comptez plutôt 500 ml.






Pour 6/8 personnes ( ici, un plat de 400 ml mais prévoir 500 ml de préférence)
(prep 40 min/12 h de marinade/4 heures au frigo)

360 g de foies de volaille
210 ml de porto rouge
125 g de beurre pommade
1 c à s de graisse de canard
75 ml de crème épaisse ( 35%)
1 feuille de gélatine ( 2 g)
1 oignon moyen ciselé grossièrement
2 gousses d'ail coupées en deux
1 bouquet garni ( 2 branches de thym, 2 branches de persil, 1 feuille de laurier et 5 grains de poivre noir)
sel et poivre du moulin


La veille, faites mariner ( au moins 12 heures), les foies de volaille séparés et dénervés, dans un sac plastique hermétique avec 90 ml de porto et le bouquet garni.

Le lendemain, égouttez les foies, tout en gardant la marinade et le bouquet garni.

Dans une grande poêle, faites revenir l'oignon et l'ail dans le gras de canard, jusqu'à ce que l'oignon soit doré. Ajoutez les foies de volaille marinés et poursuivez la cuisson à feu élevé.
Lorsque les foies sont colorés de chaque côté tout en restant rosé en leur milieu, retirez-les et réservez-les.




Déglacez la poêle avec le porto utilisé pour la marinade, après l'avoir filtrée avec une passoire.

Réduisez de moitié ( environ 30 secondes).

Versez le tout dans un robot culinaire, ajoutez la crème et le beurre pommade puis malaxez jusqu'à l'obtention d'une texture lisse.








Passez le mélange à travers un tamis ou une passoire afin d'éliminer les grumeaux et d'affiner la texture de la mousse.

Goûtez et rectifiez l'assaisonnement.

Versez dans des ramequins ou une petite terrine( chemisée avec du film alimentaire ) aux 3/4 de la hauteur puis réfrigérez 1 heure.


Préparez la gelée.(augmentez la quantité si vous mettez en ramequins)

Faites tremper la gélatine dans de l'eau froide.

Dans une petite casserole, portez à ébullition 120 ml de porto.

Dès l'ébullition, retirez su feu et incorporez la gélatine pressée. Laissez refroidir à 30 ° C .

Versez le mélange encore liquide sur la mousse de foies de volaille à hauteur d'environ 0.5 cm.





Réfrigérez pendant 4 heures minimum.

Servez avec quelques noisettes ou pistaches et du bon pain.












29 oct. 2013

Cidre chaud à la cannelle


Parce que ce dimanche, c'était la tempête au dehors et qu'il fallait un peu de réconfort ....parce que j'avais une bouteille de cidre entamée au frigo .....je vous propose une boisson réconfortante ! 

D'habitude, je prépare cette boisson au retour des ballades familiales , pour se réchauffer d'une bonne marche dans le froid pendant les fêtes de fin d'années !



Cidre chaud à la cannelle



Voici une recette aux forts accents de pommes avec son cidre et son Lambig, eau-de-vie de cidre fabriquée en Bretagne , pouvant être remplacée par du Calvados .


27 oct. 2013

Cookies au chocolat et aux noisettes de Christophe Felder

Une envie de réaliser des cookies pour le goûter, mais malgré plusieurs recettes dans mes carnets, je ne savais laquelle choisir car j'ai eu quelques expériences désastreuses avec les cookies : ils avaient tendance à trop s'étaler et se coller à la cuisson , ou étaient trop croquants !!!  

Ayant très bien réussis mes derniers cookies en suivant la recette de Valérie de C'est ma fournée , j'ai de nouveau choisi chez elle cette recette de cookies.




Une fois de plus, succès assuré avec cette recette!!! Le goût des noisettes torréfiées, le chocolat fondant et le moelleux du gâteau sont à tomber !!!! Et la fleur de sel qui vient chatouiller les papilles !!! (Pour la fleur de sel, j'ai diminué un peu la dose et je trouvais suffisant)
Dorénavant, je prendrais le temps de torréfier mes noisettes pour les biscuits, le goût est tellement sublimé!

Dans cette recette, il n' y a pas d'oeuf..j'ai eu peur au moment de former ma boule de pâte , celle-ci étant très poudreuse, mais c'est le fait de la pétrir à la main qui permet, grâce à la chaleur de celles-ci,  de réaliser l'amalgame! J'avoue que j'ai apprécié de travailler avec des gants en latex!

Ce qui est bien avec Valérie, c'est qu'en suivant ses explications, elle répond au fur et à mesure aux interrogations que l'on se pose !






Pour 20 cookies:
(cuisson 11 min à 160 ° C chaleur tournante ) 

175 g de farine type 55 ( 65 pour moi)
150 g de beurre A.O.C très pommade
100 g de cassonade
50 g de sucre en poudre
30 g de cacao amer
150 g de chocolat haché grossièrement
100 g de noisettes 
5 g  3 g de fleur de sel ( surtout ne pas remplacer par du sel fin! ) 
5 g de bicarbonate 
2 g de vanille liquide

Concassez le chocolat en gros morceaux, appelés "chunks".

Torréfiez les noisettes en les passant 15 min au four à 180 ° C: ainsi grillées, leur arôme sera décuplé et incomparable. Frottez-les entre-elles pour enlever la peau et laissez-les refroidir avant de les concasser grossièrement.

Crémez le beurre (essentiel pour réussir de bons cookies moelleux) :
A l'aide d'un batteur, travaillez le beurre, le sucre, la cassonade, la fleur de sel et la vanille pendant 3 min.( Si vous n'avez pas de fleur de sel, ne la remplacez pas par du sel!!!)

Ajoutez ensuite la farine et le bicarbonate, ainsi que le cacao tamisés.

Ajoutez les noisettes concassées et les chunks de chocolat. 

Le mélange est alors très poudreux, il faut malaxer avec les mains pour amalgamer le tout et former un boudin de pâte de 4 cm de diamètre.( vive les gants en latex!!!)

Placez le boudin ainsi formé et protégé par un film plastique, 15 min au congélateur.



Avec un bon couteau, coupez ensuite des tranches d' 1cm de largeur que vous disposez sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé.( si les tranches se défont un peu, elles se reforment facilement avec les mains ) les gâteaux ne s'étalant presque pas à la cuisson, tous peuvent tenir sur une seule plaque de 40 x 30 cm. 




Préchauffez votre four à 160° C  chaleur tournante.

Enfournez pour 11 min (pas plus !!!).

Les cookies sont vraiment très mous et friables à la sortie du four. Décollez-les très délicatement avec une spatule pour les faire refroidir sur une grille. Au pire, laissez-les refroidir sur la plaque à pâtisserie. (j'en ai laissé quelques uns, ils étaient très moelleux à la dégustation et c'est peut-être moins risqué d'attendre un peu !) 

Une fois bien refroidis, ils peuvent se conserver plusieurs jours dans une boite métallique.







25 oct. 2013

Chinois aux pépites de chocolat


J'avais une envie de brioche moelleuse pour le goûter, j'ai jeté mon dévolu sur celle de Hanane dont les très belles photos m'ont mise en appétit! 




Je n'ai pas mis de pistaches, seulement des chucks de chocolat . J'ai du rajouter un peu de farine car ma préparation était trop collante (je l'ai rajouté dans la recette ci-dessous) et je n'ai pas mis de dorure ( j'ai oublié! !!).




Le chinois était extra, surtout dégusté encore tiède ! Il était d'un moelleux......et avec le crémeux de la crème pâtissière ....miaaaaaammmm!!! 
Je crois que ça va devenir ma brioche préférée; en plus, ce n'est pas compliqué à faire! 
Par contre, une prochaine fois, je ne mettrai pas de fleur d'oranger( j'avais mis 1 c à s )...et rajouterai un peu plus de crème pâtissière!





Pour un chinois de 24 cm de diamètre 

300 g de farine
7 g de levure de boulangerie déshydratée
1 c à c rase de sel
50 g de sucre en poudre
2 oeufs
75 g de beurre mou
5 cl de lait
 2 c à s de fleur d'oranger ou de la vanille
un jaune d'oeuf + 3 c à s de lait pour la dorure ( facultatif)

pour la crème pâtissière:

25 cl  40 cl de lait   
40 g de sucre
une gousse de vanille
2 jaunes d'oeufs
2 c à s  25 g de maïzena 
une noisette de beurre

100 g de chucks ou pépites de chocolat



Préparez la brioche: 

Sortez le beurre du réfrigérateur 1 heure avant la préparation, découpez-le en dés et réservez à température ambiante.

Dans un cul de poule, mettez la farine  et la levure , le sucre , le sel et les oeufs. Ajoutez la fleur d'oranger. pétrissez en ajoutant petit à petit le lait tiède de façon à obtenir une boule de pâte.

Ajoutez les dés de beurre et pétrissez de nouveau. la pâte reste un peu collante.

Couvrez le récipient d'un linge propre humide et laisser lever à four éteint ( préchauffez votre four température minimum puis coupez )30min ( 1 heure pour moi ), jusqu'à ce que la pâte est doublé de volume.


Préparez la crème pâtissière: 

Faites chauffer le lait avec la gousse de vanille.

Pendant ce temps, dans un cul de poule,  versez le sucre et la maïzena sur les jaunes d'oeufs  et fouettez jusqu'à obtenir un mélange homogène.

versez ensuite le lait chaud par dessus, sans cesser de remuer pour empêcher les oeufs de coaguler.

Remettez l'appareil sur le feu( feu doux)  jusqu'à ce que le mélange épaississe, sans cesser de remuer. 

retirez du feu, tamponner la surface avec la noisette de beurre, couvrir d'un film alimentaire, au contact, et laissez refroidir.


La pâte de la brioche ayant doublé de volume, dégazez-la en la travaillant à la main sur un plan fariné.

Etalez la pâte à l'aide d'un rouleau à pâtisserie, étalez par-dessus la crème pâtissière et parsemez de pépites de chocolat.

Enroulez la pâte sur elle-même pour former un gros boudin; coupez celui-ci en tronçons de 5 cm environ ( moins haut que les bords de votre moule) .




Sur une plaque de pâtisserie recouverte de papier sulfurisé, déposez la charnière d'un moule de 24 cm beurré et fariné. Disposez les tronçons de pâte en rosace .6 à 7 rouleaux autour d'un rouleau central .
(Vous pouvez aussi le faire directement dans un moule bien beurré et fariné ; en mettant uniquement la charnière, pas de problème de démoulage!)

Laissez monter de nouveau 30 minutes à four éteint ( les rouleaux sont alors collés les uns aux autres).

avant/après 30 minutes


Préchauffez votre four à 180 ° C chaleur tournante.

Badigeonnez le chinois avec le jaune d'oeuf délayé avec un peu de lait.(je ne l'ai pas fait) 

Enfournez pour 30 min environ (le temps de cuisson peut varier selon les fours ).

Laissez votre chinois reposer quelques minutes avant de le démouler ou d'ôter la charnière. 




Un glaçage( eau+ sucre glace) ,comme l'on voit dans certains blogs , l'aurait peut-être rendu plus appétissant .








23 oct. 2013

Petits pots de crème aux oeufs à la vanille

Hier, je voulais préparer des yaourts, mais alors que j'avais déjà mis mon lait à chauffer, je me suis rendue compte que je n'avais plus de yaourt ni de ferment pour les faire! Du coup, changement de programme pour des crèmes à la vanille !!! Un grand classique dont on ne se lasse pas!




Pour cette recette, je n'ai utilisé que du lait, mais pour une version plus gourmande, vous pouvez remplacer une partie du lait par de la crème!




Vous pouvez aussi les parfumer avec autre chose que la vanille : cardamome, lavande, réglisse...

Pour gagner du temps, j'ai utilisé du sucre vanillé maison, mais habituellement, j'utilise la gousse de vanille...(du coup, pas la peine de chercher les grains de vanille sur les photos!!!)
 J'ai gagné du temps, mais perdu en goût! On ne pas avoir le beurre et l'argent du beurre!!!





Pour 9 à 10  pots 
( prép: 15 min:cuisson 30 min) 

1 l de lait entier( ou 1/2 écrémé )
6 oeufs
150 g de sucre
1 gousse de vanille

Préchauffez votre four à 180 ° C chaleur tournante.

Portez le lait à ébullition avec la gousse de vanille fendue.

Fouettez les oeufs avec le sucre pour les blanchir.

Retirez la gousse de vanille.

Hors du feu, ajoutez le lait bouillant sur les oeufs sans cesser de remuer.

Versez la préparation dans des ramequins . Disposez ceux-ci dans un plat profond et versez à mi-hauteur de l'eau bien chaude dans le plat.

Faites cuire au bain-marie à 180 ° C pendant 20 à 25 min .

Une fois à température ambiante, recouvrez-les de papier aluminium et  mettez-les au réfrigérateur pour les servir froides.



21 oct. 2013

Bricks de St Jacques aux poireaux, sauce au cidre

Je reste dans les produits représentant bien  la Bretagne avec les coquilles St Jacques et le cidre.
J'ai trouvé cette recette chez Katell du blog Recettes Bretonnes.

Alors que commence la saison de la coquille St Jacques, cette recette est tout à fait de saison.
 Ici, j'ai utilisé des coquilles de la Baie de St Brieuc, la pecten maximus. Sa coquille est de couleur rouge à brun. La particularité de cette coquille est d'être coraillée l'été.

Pour en revenir à cette recette originale, rien que sa petite sauce au cidre vaut le détour
Une idée à garder pour accompagner des St Jacques juste poêlées. C'est pourquoi je publie ce post, même si les photos sont de piètres qualités. Allez voir celles de Katell, elles vous mettrons plus en appétit !




En tous cas, nous nous sommes régalés!!

Ayant mis des lardons fumés, je pense que j'aurais pu diminuer la quantité de lardons d'au moins 50 g pour avoir un goût moins présent, mais je suis la seule à table à avoir penser cela!






Pour 4 personnes

4 feuilles de brick
4 poireaux de taille moyenne
200 g de noix de St Jacques
200 g de lardons( préférez taillés en allumettes)
150 ml de crème fraîche liquide
1 échalote
1 verre de cidre
sel, poivre, 
huile d'olive

Nettoyez les poireaux et ne gardez que le blanc et une petite partie du vert, coupez-lez en fine julienne.

Faites les cuire à couvert dans une sauteuse avec une cuillère d'huile d'olive.Les poireaux doivent être tendres ( surveillez bien la cuisson afin d'éviter qu'ils ne brûlent)

Salez et poivrez-les, ajoutez 50 ml de crème; remuez encore à feu doux pendant quelques minutes.Réservez dans un saladier.

Dans une poêle, faites revenir les noix de St Jacques sans matière grasse pendant 2 min environ par face.Réservez.

Faites ensuite cuire les lardons ( sans matière grasse) pendant quelques minutes. Egouttez-les dans du papier absorbant et mélangez-les avec les poireaux.

Préchauffez votre four à 180° C.

Etalez les feuilles de brick : coupez-les en deux si vous voulez, comme-moi, présentez 2 nems par convive .

 Déposez environ  2 c à s de préparation aux poireaux du côté arrondi de la feuille , ajoutez de façon homogène les noix de St Jacques, coupées en morceaux, si comme les miennes, elles sont de belle taille. 
Enroulez-les en formant un boudin .(façon nem )

Déposez sur une plaque de pâtisserie.

Avec un pinceau, badigeonnez chaque nem très légèrement avec un peu d'huile d'olive( 1 seule c à s doit suffire au total ).

Enfournez une vingtaine de minutes jusqu'à ce que les nems soient dorés.


Préparez la sauce au cidre.

Faites revenir à feu vif l'échalote ciselé avec un peu d'huile d'olive.

Une fois dorée, versez le verre de cidre et laissez mijoter à feu doux jusqu' à ce que l'échalote soit tendre.

Ajoutez les 100  ml de crème restants, laissez mijotez quelques instants en remuant de temps en temps et en évitant que la crème bout.

Passez la sauce au mixeur pour la rendre plus homogène.

Servez la sauce chaude avec les feuilletés que vous tremperez dedans.





Si vous aimez un peu l'histoire, je vous invite à regarder ce document de l'INA sur la pêche de la coquille St Jacques à Erquy et Brest en novembre 1965  ici 
Le nombre de bâteaux présents sur les sites de pêche n'a plus rien à voir avec maintenant...quant aux quantités prélevées par pêcheur!!!! On parlait alors en kilos et non en tonnes!





19 oct. 2013

Sablés au blé noir

Parmi les sablés que je préfère, il y ceux au blé noir.

Impossible de mettre la main sur la recette que je faisais jusqu'ici ... écrite sur un papier volant, elle a pris son envol pour de bon!!!! Ça m'apprendra à prendre des notes sans jamais les mettre en ordre!



Sablés au blé noir


Sur le blog Cuisine au beurre salé, j'ai trouvé une recette bien alléchante! Cette recette est celle du chef Laurent Bacquer de L'éventail de Saveurs à Rostrenen (Cotes d' Armor).

18 oct. 2013

Fondant à la banane, coulis mangue-passion

Après le piquant de l'ortie, voici la douceur de la banane, qui vous séduira peut-être plus!!!!

Je vous propose une recette du chef Stéphane Bath , à laquelle j'ai apporté quelques modifications en diminuant la quantité de crème et de citron.




C'est une recette que je fais régulièrement pour utiliser les bananes trop mûres . Cette mousse est un véritable délice , elle fond dans la bouche , mmmmmmmhhhhh....et ce petit goût de banane ...(normal, me direz-vous, elle est à la banane!!!!!)
Bon, ce que je voulais dire , c'est que ce n'est pas un parfum de mousse que l'on trouve à tous les coins de rue, du coup, il plait beaucoup.

Cette mousse est très légère ..en bouche.. parce qu'en calories, elle est quand même à base de crème!!!




Ici, je l'ai servie avec un coulis mangue-passion du commerce, mais je vous propose aussi la recette du chef pour un coulis passion.

Je mets du rhum blanc pour sa réalisation; cet ingrédient peut-être facultatif, mais de toutes façons, n'ayez crainte si vous n'êtes pas fana d'alcool dans les desserts, avec les 2 c à s , le goût du rhum n'est pas très présent!




Pour 6 personnes

3 bananes bien mûres , de belle taille
100 g de sucre glace
3 feuilles de gélatine (soit 6 g)
2 c à s de rhum blanc
40 Cl de crème liquide (pas de l'allégée!)
Le jus d'1/2 citron

2 fruits de la passion
100 g de sucre

Mixez les bananes avec le jus de citron (afin d'éviter qu'elles ne noircissent ) et le citron.

Mettez à ramollir les feuilles de gélatine dans l'eau froide.

Faites chauffer la moitié de l'appareil à feu doux. Hors du feu, incorporez la gélatine pressée.

Ajoutez le reste de la purée de banane et le rhum. Réservez au frais le temps de monter la chantilly.

Montez la crème liquide en chantilly , puis incorporez-la à la mousse refroidie.

Versez le tout dans un moule et faites prendre au réfrigérateur , 2 heures minimum.

Mixez la chair des fruits de la passion et ajoutez le sucre. Faites chauffer la préparation afin de faire fondre le sucre. Laissez refroidir.

Démoulez la mousse et servez accompagnée du jus de fruit. Pour faciliter le démoulage, passez un linge chaud et humide sur les bords du moule.

Avec cette quantité de préparation ,j'ai rempli un moule à charlotte tupperware, et 3 petits ramequins  type crème dessert du commerce






17 oct. 2013

Potage aux orties

Autrefois, les orties faisaient partie de l'alimentation .Elles ont de nombreuses vertues, sont gorgées de nutriments et s'accommodent comme les épinards . Il est préférable de les cueillir de mars à novembre et avant floraison car ensuite elles sont plus amères.


Dans mes essais culinaires, je voulais depuis longtemps tester cette herbe .

Ça y est , je me suis lancée! Armée de gants, d'une paire de bottes et de ciseaux, je suis partie à l'assaut des talus pour une récolte d'orties .Il faut veiller à trouver des endroits exempts de pollution et de traitement .


On ne ramasse que les 15 derniers centimètres de la plante, et seules les feuilles servent à la soupe, les tiges étant trop ligneuses. Et les feuilles sont légères, légères....autant vous dire qu'il m'a fallu un très gros sac d'orties pour obtenir  200 g de feuilles ....et encore, au début, je pensais en mettre plus, mais il s'est mis à pleuvoir !!!!!.

Donc, corvée d'effeuillage, toujours armée de ma paire de gants plastiques et de ciseaux....
Après lavage, il semblerait que les orties perdent leur pouvoir urticant ....j'ai pas voulu tester!!!.







Pour 4 personnes

200 g de feuilles d'orties
400 g de pommes de terre
1 gros oignon
10 Cl de crème fraîche liquide
2 c à s d'huile d'olive
Sel, poivre.

Lavez les orties, épluchez et coupez les pommes de terre en dés.

Pelez et émincez l'oignon.

Dans une marmite, faites suer l'oignon émincé dans l'huile d'olive. Ajoutez les feuilles d'orties essorées. 

Remuez, puis mouillez avec 1 l d'eau. 

Ajoutez les pommes de terre.

Salez, poivrez.

Couvrez et laissez cuire environ 20 minutes jusqu'à ce que les pommes de terre soient tendres.

Mixez la soupe, ajoutez la crème fraîche.

Rectifiez l'assaisonnement et servez chaud.




Maintenant, verdict pour cette soupe. Elle a un goût particulier( que je ne peux définir), peut-être proche du cresson , goût qui n'est pas désagréable; elle ne présente pas d'amertume du tout .
Personnellement, j'ai trouvé bon, mais sans plus . Même constat pour mon fils. J'avais peut-être mis un peu trop d'eau( j'ai diminué la quantité dans mon post), il aurait pû être plus velouté.
Ma fille de 13 ans,elle,en a repris une seconde assiettée ...mon mari aussi ...et m'ont dit que je pouvais en refaire .Dans ce cas, je rajouterai peut-être un bouillon cube de légumes et quelques herbes de Provence par exemple.

Quand à ma fille aînée, qui n'aime pas la soupe , elle n'est pas là en semaine et doit être bien contente de ne pas avoir servi de cobaye !!!!!

Pour résumer, accueil mitigé! C'est une bonne soupe originale, mais pas celle pour laquelle on se damnerait! Elle vaut quand même le détour, pour découvrir de nouveaux goûts ! Qui sait, pour certains d'entre vous, se sera peut-être un coup de foudre !!!

.

16 oct. 2013

Tartelettes aux tomates confites et fromage de brebis

Je pensais vous présenter un carpaccio de dorade à la vanille, mais ....une fausse manipulation de mon appareil-photo, et mes photos ont disparu ...le carpaccio aussi d'ailleurs, digéré depuis longtemps! 
Pas sûr que je refasse un jour cette recette trouvée dans le  magazine Intense de juin; en effet, c'était bon, mais pas transcendant ...à choisir, je testerai une autre recette !

Du coup, je vous présente les mini-tartelettes apéritives que j'ai improvisée avec les dernières tomates cerises que j'ai confites.
 Ok, ça n'a rien à voir, mais vous serez obligé de vous en contenter. Ceux et celles qui ne sont pas amateurs de poisson cru seront même ravis!





Personnellement, j'ai mis 2 tomates confites par tartelette car mes tomates cerises sont petites ...
Je n'ai pas rajouté d'herbes supplémentaires dans les tartelettes car les tomates confites sont suffisamment goûteuses.





Pour 30 tartelettes

1 rouleau de pâte feuilletée
30 (à 60 ) tomates cerises confites ( recette ici)
1/2 brique de fromage de brebis (  type Lou Pérac...)



Coupez le fromage en dés.

Avec un emporte-pièce de 6 cm de diamètre, découpez 30 cercles dans la pâte feuilletée ( il faut récupérer les chutes d e pâte pour réussir à en obtenir 30 ).

Foncez les moules à empreintes "mini-tartelette" avec cette pâte.

Disposez 1 à 2 tomates confites sur chaque mini-tartelette, ajoutez un dé de fromage de brebis.

Enfournez à four chaud ( Th 200 °C), une vingtaine de minutes.

Dégustez tiède ou froid.

Bien entendu, c'est meilleur tiède! Vous pouvez toujours les préparer à l'avance et les réchauffer à 140° C quelques minutes.



15 oct. 2013

Parmentier de canard confit

Une recette facile à faire et qui a toujours un franc succès à la maison: le hachis parmentier au canard confit. 
Ce plat a en plus l'avantage de pouvoir se préparer à l'avance et de se cuire 30 minutes avant de passer à table.C'est un plat tout simplement savoureux.





Pour une purée plus gourmande j'ai remplacé une partie du lait par de la crème liquide tiède !!!






Pour 4 personnes

 4 cuisses de canard confites
 1 kg de Pommes de terre à purée 
4 échalotes
15 cl de lait ( ou crème liquide !)
1 pincée de noix de muscade
Quelques noisettes de beurre
quelques feuilles de persil
sel, poivre.

Épluchez et lavez les pommes de terre, coupez-les en gros morceaux et faites -les cuire 25 min à l'eau bouillante salée.

Égouttez-les puis écrasez-les en incorporant petit à petit le lait réchauffé jusqu'à obtenir la consistance de purée désirée( rajoutez du lait si nécessaire). Incorporez l'équivalent d'une cuillère à soupe de persil haché, la muscade et mélangez.

Égouttez-le confit.Prélevez la chair des cuisses et émiettez-la grossièrement, en  faisant attention d' éliminer d'éventuels bouts d'os.

Préchauffez votre four Th 6 à 200° C.

Pelez et hachez finement l'es échalotes.Ciselez le persil. Mélangez-les à la viande. Donner un  tour de moulin à poivre.

Graissez légèrement un plat à gratin avec la graisse de canard. Disposez la viande au fond et recouvrir avec la purée. Parsemez de quelques noisettes de beurre.

Enfournez environ 25 min jusqu'à ce que le dessus du gratin soit doré.

Laissez poser 5 min hors du four  et servez chaud, accompagné d'une salade verte.





Plat à gratin individuel ......pour grosse gourmande!


12 oct. 2013

Cassolette de seiches aux petits légumes

je continue dans mes recettes avec des produits de la mer avec une entrée gourmande  et savoureuse, une petite cassolette de seiches avec des carottes et des poireaux.








Pour 4 personnes

Court bouillon:
50 Cl d'eau
25 Cl de vin blanc sec
1 oignon
1 carotte
Gros sel aux algues  
Poivre
1 bouquet garni( laurier, queues de persil et thym)
Eau

400 g de blancs de seiches
2 poireaux de taille moyenne
2 carottes
10 Cl de vin blanc sec
20 Cl de crème liquide entière
10 g de maïzena
2 c à s d'huile d'olive
1 c à s de persil haché frais
2 louchées de court-bouillon

Préparez le court-bouillon en mettant dans une cocotte l'oignon émincé, la carotte coupée en rondelle, le bouquet garni, le sel, le poivre , l'eau et le vin blanc.

Portez à ébullition , mettez-y les blancs de seiches en entier et faites cuire à feu doux  jusqu'à ce que les blancs soient tendres ( 40 min environ, ou 20 min à l'auto-cuiseur)

Réservez le court-bouillon. Coupez les blancs en morceaux de 2 à 3 cm de côté et réservez.

Pendant ce temps, lavez les légumes et coupez-les en julienne.

Dans une cocotte, faites suer les poireaux quelques minutes, ajoutez ensuite les carottes ; faites suer puis versez sur les légumes 2 louchées de court-bouillon. 
Laissez cuire à couvert une quinzaine de minutes jusqu'à ce que les légumes soient tendres.Il reste alors un peu de jus.

Ajoutez le vin blanc.

Délayez la maïzena avec la crème fraîche, ajoutez -les aux légumes ainsi que le persil haché et laissez épaissir quelques minutes sans ébullition.

Assaisonnez. Si la préparation est trop épaisse, rajoutez un peu de court-bouillon.

Ajoutez  les blancs et laissez réchauffez doucement.

Servez dans des cassolettes, accompagnées de riz .